Les disciplines équestres représentées aux JO

L’équitation existe depuis 1900 aux JO. Si au début il n’y avait que des épreuves de sauts, aujourd’hui on distingue 3 disciplines. Cet article développe donc les 3 épreuves de la discipline équestre aux Jeux olympiques : le dressage, le CSO et le CCE.

Le dressage

L’épreuve du dressage consiste à reproduire des figures sur une carrière en forme de rectangle mesurant 60 m x 20 m. Cette dernière est délimitée par des lettres et des lices. Sachez qu’il existe deux façons pour reproduire les figures (« airs » pour les adeptes) : reprise libre et reprise imposée. Ensuite, la réalisation de ces airs sera notée par des juges de 0 – 10 pts. Ces derniers vont également attribuer une note d’ensemble en fonction de l’adresse du cheval et de la capacité du cavalier.

Le CSO ou Concours de Saut d’Obstacles

Le CSO consiste à sauter des obstacles dans une carrière en rectangle. Le duo qui aura le meilleur temps et moins de pénalité gagne la compétition. En effet, le parcours est chronométré et le couple cheval – cavalier devra faire le maximum pour ne pas renverser les barres. Il ne devrait pas non plus y avoir un refus de la part du cheval, car cela entraine également une pénalité. Une chute en outre sera éliminatoire. À la fin du parcours, le jury donne le score ainsi que le classement provisoire.

Le CCE ou Concours Complet d’Équitation

Comme son nom l’indique, le CCE est une épreuve complète en ce qui concerne la discipline équestre. En effet, il regroupe 3 épreuves en une seule discipline. Premièrement, le duo doit passer l’épreuve du dressage. Des figures seront imposées par les juges et des notes seront données. On utilise le système de notation négatif pour le dressage. Vient s’ajouter à cette note, les pénalités obtenues lors de la deuxième épreuve qu’est le cross. Cette épreuve consiste à franchir des obstacles fixes sur un parcours. Un temps idéal est également fixé par les juges et chaque dépassement de seconde vaut une pénalité. Le CCE se termine par le CSO ou le saut d’obstacle. Également, le CSO doit être effectué sur un temps idéal fixé par les juges. Une seconde dépassée vaut 1 pt de pénalité. Enfin, le couple ayant réussi à accumuler le moins de points de pénalité sur les 3 épreuves gagne le concours complet. De ce fait, le CCE requiert beaucoup d’expériences et de la complicité entre le cavalier et son cheval. En somme, voilà les 3 disciplines équestres représentées aux Jeux olympiques en quelques lignes.

Procédures pour s’inscrire aux concours officiels
Découvrir l’équitation CSO et ses barèmes