Trois indispensables pour panser votre cheval

Contrairement aux idées reçues, le pansage n’est pas uniquement fait pour avoir un beau cheval. Cette pratique contribue autant au bien-être de l’animal qu’à celui de son cavalier. En éliminant les saletés, votre cheval se sentira à l’aise, d’autant plus que c’est un bon moyen de passer un moment avec lui. Pour avoir un cheval en pleine forme et bien pansé, il est important d’avoir un matériel adapté. Voici trois indispensables que vous devrez avoir dans votre boite de pansage.

L’étrille

Considéré comme le « must have » du matériel de pansage, l’étrille est une variante de brosse généralement utilisée pour faire la plus grande partie du travail. Le cavalier s’en sert pour éliminer la boue, la poussière ainsi que les excédents de poils accumulés après le travail.

Il existe de nombreux types d’étrilles : celle en plastique ou en caoutchouc, l’étrille métallique, ou encore le modèle finlandais. Le choix du matériel dépend des travaux à faire. L’étrille permet de démêler les poils de la crinière, la queue ou la robe du cheval. Pour faciliter sa prise en main et son utilisation, le matériel est muni d’une attache sur le dos.

NB : Ce type d’outil ne convient pas aux chevaux ayant une peau sensible ou tondus. Il est également important d’entretenir l’étrille régulièrement, pour une meilleure efficacité.

Les différents types de brosses

La brosse dure ou « bouchon » fait partie des incontournables en matière de pansage. Elle s’utilise en premier pour nettoyer une robe de cheval sale. Ses poils sont composés de polypropylène, et sont assez longs. La brosse dure est également très efficace pour démêler la queue du cheval.

A l’instar du bouchon, la brosse douce est également un indispensable de pansage de chevale. A la différence du bouchon, ce type de brosse n’est pas du tout agressif pour la peau du cheval, en raison de la nature de ses poils. Ces derniers sont confectionnés à partir de soie naturelle ou de nylon. Après le brossage du bouchon, la brosse douce est utilisée pour dépoussiérer et lisser tout le corps du cheval.

Le matériel pour les pieds

Après des heures de travail, les pieds du cheval accumulent énormément de saletés et de boues. Pour le nettoyage des pieds, le cure-pieds est le meilleur outil. Il se présente sous forme de crochet métallique, avec un manche pour faciliter sa prise en main. Le cure-pieds permet de nettoyer les parties plus ou moins accessibles sous le sabot, telles que : la fourchette, les lacunes ou encore la sole.

Des brosses dures spécialisées permettent également de nettoyer en profondeur les saletés accumulées par les pieds.

Achat de produits et d’équipements pour chevaux : opter pour les ventes privées en ligne
Comment bien choisir sa selle ?