L’harpagophytum, une plante anti-inflammatoire naturelle bienfaisante pour les articulations

harpagophytum

Harpagophytum ou griffe du diable est une plante du désert qui possède de nombreuses propriétés thérapeutiques précieuses. Elle est utilisée depuis des siècles pour soigner les maladies de la peau, les douleurs, l’arthrite et certains troubles digestifs comme l’indigestion. Les vertus thérapeutiques de l’harpagophytum résident essentiellement dans ses racines qui sont très riches en composés naturels aux propriétés anesthésiques et anti-inflammatoires. Sa composition chimique fait de cette plante un remède efficace pour traiter plusieurs problèmes de santé, notamment les troubles des articulations.

Quelles sont les vertus de la griffe du diable ?

L’harpagophytum est une plante hautement appréciée pour sa capacité à réduire l’inflammation. En effet, elle agit de la même manière que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Cette plante est efficace pour le traitement des maladies liées au système locomoteur grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Certains composés de cette herbacée vivace tels que les antioxydants et le glycoside iridoïde contribuent à la réduction de l’inflammation chronique. La griffe du diable est réputée efficace contre l’inflammation qui cause des douleurs articulaires. Elle s’est révélée également active contre les symptômes de l’arthrose qui touchent aussi bien l’homme que les animaux. Par ailleurs, les harpagosides, molécules naturelles actives, présentes dans l’harpagophytum permettent de soigner l’arthrite. Cette plante s’avère être un anti-inflammatoire naturel qui aide à traiter certaines maladies articulaires telles que le rhumatisme, le lupus et la spondylarthrite ankylosante. Chez les animaux, la griffe du diable est largement utilisée dans le traitement des maladies dégénératives telles que l’arthrose cheval. Pour plus d’informations veuillez visiter le lien suivant: arthrose-du-cheval.com

Applications de l’harpagophytum

La plupart des bienfaits de l’harpagophytum sont attribués à un composé appelé « harpagoside » qui possède des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. La plante est couramment utilisée pour traiter le rhumatisme, les problèmes des ligaments, des tendons, des os et des muscles. Le plus souvent, la griffe du diable est utilisée pour consolider le traitement de l’arthrose de cheval, de la polyarthrite rhumatoïde et des tendinites. Certains spécialistes pensent que l’extrait de griffe du diable peut traiter la fibromyalgie, la sciatique, la névralgie, la goutte et les symptômes de la maladie de Lyme. Si vous décidez de prendre des produits contenant de l’extrait de griffe du diable, utilisez-les comme indiqué sur l’emballage ou selon les conseils de votre médecin ou de votre pharmacien. La griffe du diable est un anti inflammatoire naturel, mais comme toute autre plante médicinale, elle peut provoquer des effets secondaires, par exemple des allergies.

Griffe du diable : quelles sont les contre-indications ?

Les personnes ayant certains problèmes de santé ne devraient pas utiliser l’harpagophytum. Son utilisation est strictement interdite aux personnes souffrant de troubles circulatoires et de problèmes cardiaques. En outre, il est déconseillé d’utiliser la griffe du diable avec d’autres médicaments antihypertenseurs car elle peut affecter négativement la pression artérielle. L’harpagophytum augmente la production de bile, un problème qui peut gêner les personnes souffrant de calculs biliaires. Les extraits de cette plante peuvent réduire les niveaux de sodium dans le corps, provoquant ainsi une hyponatrémie. Ils peuvent également augmenter la production d’acide gastrique qui pourrait nuire aux personnes souffrant d’ulcères d’estomac.

Les bienfaits du sport sur la santé
La dentition du cheval : comment bien la soigner ?