Comment bien choisir sa selle ?

Dans la vie d’un cavalier, le choix de la selle constitue l’une des étapes les plus importantes. Il ne faut donc en aucun cas le prendre à la légère. Bien qu’une selle doive être adaptée au cavalier, elle doit aussi convenir au principal intéressé qui est le cheval. Voici quelques éléments clés qui vont vous permettre de faire le bon choix.

Pour quelle utilisation va être destinée la selle ?

CSO, western, endurance, dressage, etc. les disciplines équestres sont multiples. Vous devez donc savoir déterminer la selle qui va s’ajuster à vos attentes. Une selle mixte est ce qu’il vous faut si vous êtes un cavalier un peu touche-à-tout. Ce type de selle peut être utilisé dans toutes les disciplines.

Cependant, si vous pratiquez une activité précise pour une compétition, il est conseillé d’opter pour une selle adaptée. Par exemple, pour obtenir une belle descente de jambe, une selle de dressage sera plus aisée par rapport à une selle de CSO.

Une selle doit avant tout convenir à votre cheval. Mais elle doit également répondre à vos besoins, autrement, vous risquez d’avoir une mauvaise posture.

Choix d’une selle : le budget

Même si l’achat d’une selle peut s’avérer être un investissement conséquent, on peut en trouver pour toutes les bourses. Faites cependant attention aux prix considérablement bas, ils ne constituent en aucun cas une bonne affaire. Les selles proposées à ces tarifs sont souvent médiocres autant sur leur forme que leur fond. Leur origine demeure également inconnue tout comme les conditions de leur conception.

Plus vous allouez un grand budget, plus vous profitez d’une meilleure qualité, à savoir le sur-mesure. Notez toutefois qu’une selle ne peut pas indéfiniment être adaptée à votre monture. Parfois, vous avez besoin de faire de petites retouches.

Comment peut-on savoir qu’une selle est adaptée ?

Pour un cavalier, une selle est dite idéale quand on se sent bien avec. Oubliez les modèles qui vous mettent le bassin à l’envers ou encore ceux qui mettent votre jambe en avant. Ce n’est pas non plus qu’une selle va à votre coach qu’elle vous ira à la perfection. Chaque cavalier est différent.

Quant au cheval, c’est un peu plus compliqué. Il vous faut considérer quelques points essentiels avant de pouvoir seller votre animal. Vérifiez s’il n’y a pas de point de pression. Si les traces de sueur sont bien uniformes et symétriques après une séance, alors tout est parfait. Changez de selle si elle repose sur les lombaires. Il faut aussi qu’elle soit bien en équilibre. Assurez-vous que le garrot est bien libre.

Quelle cravache pour quelle discipline ?
Casque ou bombe ? Trois conseils pour bien choisir !